Puis-je faire un traitement laser durant la grossesse ? | Institut Pasquier

    Être rappelé

      Demande d'informations

      Remplissez le formulaire en ligne pour prendre un rendez-vous ou pour obtenir des informations

      Blog de l'Institut
      Puis-je faire un traitement au laser durant la grossesse ?

      Puis-je faire un traitement au laser durant la grossesse ?

      La grossesse est un moment merveilleux durant lequel beaucoup de femmes ressentent le besoin de paraître irrésistiblement séduisantes. Malheureusement, beaucoup de soins de médecine esthétique sont contre-indiqués durant ces 9 mois du fait des effets nocifs qu’ils pourraient avoir sur le bon développement du bébé. Beaucoup de femmes enceintes se demandent d’ailleurs s’il est possible d’effectuer un traitement laser au cours de cette période. Si tel est votre cas, les médecins de l’Institut Pasquier vous répondent dans cet article !

      Quels sont les différents traitements au laser ?

      Le mot “laser” est un acronyme anglais qui signifie en fait “Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation”. En s’appuyant sur l’énergie lumineuse émise par l’appareil, les imperfections cutanées sont corrigées en quelques séances de traitement, de façon sûre et efficace. Les appareils de laser utilisés par votre médecin dépendent d’ailleurs du type de disgrâce ou de lésions cutanées à corriger, et de la partie du visage ou du corps à traiter.

      Épilation définitive

      L’épilation laser est la méthode la plus efficace pour corriger un excès de pilosité sur le visage et le corps. En détruisant la matrice du poil, l’énergie lumineuse émise par l’appareil cible les pigments de mélanine contenus par le poil et se transforme en énergie thermique qui détruit le bulbe pileux sans toucher à la peau avoisinante. Ainsi, au fil des séances, les poils ne repoussent plus.

      Détatouage

      Le détatouage est une demande fréquente de la part de patients qui pour des raisons personnelles, professionnelles, et parfois même sociales souhaitent gommer leurs tatouages. Le laser “pigmentaire” qui capte les pigments des tatouages et les casse sans abîmer la peau est le dispositif de choix pour éliminer les tatouages.

      Cicatrices

      Pour éliminer les cicatrices qui ne parviennent pas à disparaître avec de simples soins cosmétiques, le traitement laser offre des résultats très satisfaisants. Selon l’appareil utilisé, laser abrasif ou laser fractionné, cette technique permet d’une part, de remodeler les couches profondes de l’épiderme, et d’autre part, de stimuler la régénération des cellules cutanées. Le résultat est visible en quelques séances, lorsque les cicatrices du visage ou du corps sont éliminées.

      Vergetures

      Contrairement aux différents soins cosmétiques qui n’ont que peu d’efficacité sur les vergetures anciennes, la technologie laser élimine définitivement ces longs traits qui se trouvent sur la peau de diverses parties du corps. L’énergie lumineuse émise par l’appareil chauffe au contact de l’épiderme ce qui stimule la production de collagène. La peau est alors resserrée et plus dense. En l’espace de quelques séances, les vergetures deviennent invisibles.

      Lésions vasculaires

      Les lésions vasculaires correspondent à des dilatations anormales des vaisseaux sanguins qui laissent des marques rouges, violettes ou bleues sur la peau du visage ou du corps. En quelques séances de traitement, le laser vasculaire qui cible les lésions cutanées corrige des imperfections telles que la rosacée, les angiomes et les varicosités de façon sécurisée et sans chirurgie.

      Ces traitements au laser sont-ils compatibles avec la grossesse ?

      La plupart des spécialistes déconseillent fortement l’utilisation des appareils de laser sur la peau durant la grossesse en raison des modifications hormonales et d’une éventuelle mauvaise réponse du corps féminin aux appareils de laser. En effet, la peau d’une femme enceinte étant particulièrement fragile, les rayons laser peuvent provoquer une hyperpigmentation irréversible de la peau. Quant aux risques sur le bébé, les données scientifiques ont montré que la profondeur des rayons laser ne dépassait pas les 3 millimètres sous la peau et que les risques pour le fœtus étaient, de ce fait, quasiment nuls. Afin d’éviter tout effet indésirable, les médecins recommandent d’attendre la fin de l’allaitement ou de patienter entre 2 et 6 mois après l’accouchement avant d’effectuer un traitement laser.  

      Ecrire un Commentaire