Le Botox : chez qui se rendre pour une injection ? | Institut Pasquier | Paris

    Être rappelé

      Demande d'informations

      Remplissez le formulaire en ligne pour prendre un rendez-vous ou pour obtenir des informations

      Blog de l'Institut
      Qui peut faire des injections de Botox ?

      Qui peut faire des injections de Botox ?

      En une vingtaine d’années, l’injection de Botox a révolutionné la médecine esthétique, à tel point que le Botox ®, nom commercial, a quasiment remplacé le terme de toxine botulique. L’effet anti-âge remarquable de ces injections, largement utilisées pour le lifting sans chirurgie, ne doivent pourtant pas faire oublier que l’injection de Botox  reste un acte médical, réservé à certains professionnels.

      Qui peut faire des injections de toxine botulique, et quel est l’avantage de choisir un médecin esthétique expert en vieillissement du visage ?

       

      Pourquoi faire des injections de Botox ?

       La toxine botulique A ou BTX-A fut isolée pour la première fois en 1949, en étudiant une maladie connue depuis le XIXème siècle, le botulisme.

      Elle a pour propriété de se fixer sur les récepteurs de la synapse, qui sert de jonction entre un nerf et un muscle : en saturant les récepteurs d’acétylcholine, la neurotoxine médicale empêche cette dernière d’agir et le muscle de se contracter.

      Cet effet myorelaxant relâche donc les muscles, avec un effet réversible après environ 6 mois.

      L’histoire de la découverte du Botox 

      L’injection de toxine botulique fut d’abord utilisée en ophtalmologie, pour traiter certains strabismes dus à une hyper-contraction musculaire. C’est ainsi que le Dr Jean Carruthers, ophtalmologiste, va remarquer que ses patients semblent « rajeunir » du côté  de l’œil traité. Sa femme, Alastair Carruthers, dermatologue, comprend le pourquoi : la toxine relâche aussi les muscles responsables de la formation des rides autour de l’œil.

      C’est ainsi que fut découvert l’effet anti-âge de la toxine botulique qui aboutira en 2002 à la première commercialisation d’un médicament à visée esthétique, le Botox. 

      Ce médicament a aujourd’hui des dizaines d’applications comme myorelaxant en médecine (ophtalmologie, urologie, neurologie…).

      Les indications de la toxine botulique en médecine esthétique 

      En médecine esthétique, l’injection de Botox sert principalement à traiter les rides dynamiques du visage, liées à une hyper contraction des muscles peauciers. 

      Ces rides d’expression englobent les rides frontales horizontales, les rides verticales inter sourcilières (ride du lion ou ride de la glabelle)  et les rides du coin de l’œil (rides rides de la patte d’oie). Lisser ces rides rajeunit profondément le visage en lui restaurant des émotions positives. 

      Le Botox est aussi utilisé pour affiner un visage trop carré (en cas d’hypercontraction des masséters), pour raccourcir un nez trop long (en cas d’hyper-contraction de l’abaisseur du nez), pour rajeunir un regard ou un sourire, ou enfin pour traiter l’hypersudation des mains, des pieds ou des dessous de bras (hyperhidrose).

      Qui est habilité à pratiquer des injections de Botox  ?

      Le Botox est le nom commercial de la toxine botulique A, mais il existe d’autres marques autorisées.

      C’est quoi une AMM pour la toxine botulique ?

      L’AMM, ou autorisation de mise sur le marché, permet l’utilisation d’un médicament dans des conditions très précises, notamment  en termes de doses, d’indications et de praticiens habilités.

      L’AMM officielle du BOTOX le réserve en théorie au traitement de spasmes oculaires, des dysfonctions de la vessie, de torticolis spastiques, de spasmes faciaux ou d’hyperhidrose axillaire. 

      Pour l’effet anti-âge, les spécialités à base de toxine botulique sont commercialisées sous les dénominations commerciales AZZALURE, VISTABEL ou BOCOUTURE.

      L’AMM porte sur le traitement des rides modérées à sévères du front, de la glabelle et de la patte d’oie.

      Les autres usages se font ensuite sous la responsabilité du praticien, hors AMM.

      Un usage de toxine botulique encadré par la loi

      Seuls quelques spécialistes peuvent toutefois réaliser légalement des injections de toxine botulique sur tout le corps : ce sont les médecins et chirurgiens esthétiques, ainsi que les dermatologues. 

      Pour les injections destinées au visage, les neurologues, les ophtalmologistes et les chirurgiens de la face (ORL et maxillo-facial) sont aussi autorisés. 

      Les chirurgiens-dentistes bénéficient enfin d’une autorisation limitée pour le traitement du bruxisme (muscles masseters) et de la région péri-buccale (ride labiale par exemple). Mais ils ne peuvent traiter ni des rides frontales, ni des rides de la patte d’oie.  

      Quand un praticien effectue une injection de toxine botulique sans habilitation, il sort du cadre légal, ce qui peut poser un vrai problème en termes d’assurance.

      Comment choisir son médecin esthétique pour des injections de toxine botulique ?

      Une injection de toxine botulique procure son effet anti-âge en quelques jours, pour une durée moyenne de 5 à 6 mois.

      Ce n’est pourtant pas le gage d’un rajeunissement réussi.

      En effet, une injection de toxine botulique réussie suppose évidemment un net effet sur le rajeunissement (ce qui est facile), mais aussi un rendu esthétique naturel (ce qui nécessite de l’expérience et une vraie expertise). 

      Il faut en effet bloquer les muscles responsables des rides, sans figer pour autant les expressions ; il faut aussi que le résultat soit harmonieux, en s’inscrivant dans la dynamique du visage pour ne pas « sauter aux yeux » comme un acte médical et artificiel. 

      Avec leur double regard médical et artistique, les médecins esthétiques de l’Institut Pasquier possèdent une connaissance parfaite de l’anatomie musculaire : ils savent exactement quel muscle viser, à quelle profondeur et à quelle dose. 

      Ils connaissent aussi parfaitement les modifications liées au vieillissement du visage, et les différentes solutions de prise  en charge. Cette connaissance globale leur permet d’avoir une approche complète, particulièrement importante par exemple pour un lifting médical.

      C’est alors la garantie d’avoir un acte personnalisé pour rajeunir son visage sans 

      chirurgie.L’injection de toxine botulique donnera alors un rendu naturel qui conserve parfaitement l’identité et la personnalité des patients, sans figer ni leur regard, ni leur sourire.

      3 Comments

      1. Anonyme
        8 janvier 2022 at 12 h 39 min

        Quel est le prix de faire un botox de visage ?

        1. Institut Pasquier
          15 janvier 2022 at 16 h 15 min

          le prix du botox viage est de 350euros

      2. Justine
        5 août 2022 at 11 h 09 min

        Bonjour, J’aimerai faire une injection de Botox pour des rides au niveau du front ? Comment cela se passe ? Faut-il plusieurs rdv pour cela ? Quels sont vos tarifs ? Merci bcp

      Ecrire un Commentaire